Formation en langue : pour gagner du temps, prenez-en !

par | Nov 22, 2013 | Adultes & Professionnels, Enfants & Ados, Étudiants, Nos Conseils | 0 commentaires

Time to upgrade formation en langue

Les enjeux de la maîtrise de l’anglais pour les entreprises françaises ne sont pas à démontrer.

Pourtant, les difficultés des cadres à communiquer professionnellement dans cette langue persistent. Elles ont encore récemment été mises en évidence, et abondamment commentées dans la presse.

Au coeur de cette difficulté me semble se situer les moyens que les entreprises et les salariés consacrent à la formation linguistique.
Et de mon point de vue, ces moyens s’évaluent prioritairement non pas en terme d’argent, mais en terme de TEMPS.

Comme je le soulignais dans un article précédent, le manque de temps est perçu par les apprenants comme le frein principal à l’acquisition d’une langue étrangère.

La réalité de la formation continue en langue ne dément pas ce constat : si la formation à l’anglais constitue un poste d’investissement financier important, les conditions de sa mise en oeuvre la relègue la plupart du temps en marge d’un emploi du temps déjà surchargé.
Casé tant bien que mal, dans un trou d’emploi du temps, pendant la pause déjeuner ou après le temps de travail, l’apprentissage ne respecte pas la condition première de son efficacité à savoir la disponibilité de l’apprenant.

Cette disponibilité, n’est pas seulement affaire de quantité mais d’abord de qualité, de qualité de temps donc…

C’est qu’il se joue quelque chose de très singulier entre le temps et l’apprentissage d’une langue. Peut-être plus que toute autre activité d’apprentissage, elle nécessite si j’ose dire ‘du temps de cerveau disponible’.
Pour que l’apprentissage soit efficace, il convient que l’apprenant soit dans un état que l’on pourrait rapprocher de ce que Mihály Csíkszentmihályi nomme le flow et qui correspond à un état de ‘détente concentrée’ ou ‘d’attention détendue’, l’état d’un individu pleinement investi dans le présent, qui oriente l’ensemble de ses facultés sensorielles, mentales et motrices vers l’accomplissement d’une activité.

La ‘détente concentrée’ est une condition sine qua non de l’efficacité de l’apprentissage des langues, et ceci est aujourd’hui mis en évidence par les travaux des neurologues et des psychologues.

Bien entendu, la formation en immersion à l’étranger n’est pas l’unique méthode qui permet de mobiliser cette ‘qualité de temps’ si essentielle à l’efficacité de l’apprentissage.
Elle me semble pourtant, et d’assez loin, la méthode répondant au mieux au paradoxe de la formation en langue qui veut que pour aller vite, il faut prendre son temps !

Share This