04 79 33 22 12

Maxime 21 ans, séjour linguistique à Montréal au Canada

par | Déc 14, 2015 | Témoignages Etudiants, Vos expériences | 0 commentaires

Témoignage de Maxime, séjour linguistique en immersion à Montréal, Canada

Maxime a fait un DUT en communication et média puis il a travaillé une année pour s’offrir son séjour linguistique au Canada pour améliorer son anglais.
Il a atterri à Lyon il y a 8 jours, après 3 mois à Montréal, au Canada. Encore sous le coup du décalage horaire et devant un petit café, il a eu la gentillesse de nous partager son expérience en venant nous rencontrer à l’agence You’re Welcome ! Merci Maxime ! 

Welcome back ! Comment vous sentez-vous après cette immersion de 3 mois au Canada ?

Je suis partagé et content de revenir ! La première semaine à Montréal a été dure. J’ai eu des difficultés avec le décalage horaire et le fait d’être loin de ma famille. C’est la première fois que je partais seul si longtemps. Après, je préfère vraiment la vie là-bas. Tout est plus simple : la vie, les gens…si j’ai l’opportunité d’y retourner, j’irai sans hésiter. J’ai la chance d’avoir des parents qui m’encourage à faire ce que je désire.

Que diriez-vous de l’évolution de votre niveau d’anglais ?

J’ai fait beaucoup de progrès. J’ai atteint le niveau intermédiaire 3 (B2 – post-intermédiaire). Le premier jour, après avoir fait mon test j’ai intégré une classe. Le niveau m’a semblé élevé. Je ne comprenais pas bien et j’en ai tout de suite parlé à mon professeur. Elle m’a dit que c’était normal et que si ce sentiment continuait demain, on me réorienterais dans une autre classe. Le lendemain, ça allait ! Le temps d’adaptation, je suppose. Le dernier mois, j’ai même pris les cours Business réservés aux niveaux B2 et supérieurs ! En fait, j’ai très vite pris les réflexes en anglais. Pas de secret, quand on est immergé à 100%, ça va vite.

Justement : Montréal est une destination anglophone et… aussi francophone. Le fait que la population de la ville soit bilingue a-t-il représenté pour vous un frein à l’immersion ?

NON pas du tout ! Je savais en partant que c’était une destination bilingue et c’était un choix délibéré. Je voulais avoir cette sécurité. Ce n’est pas pour autant que je n’aie pas progressé, bien au contraire ! Dans ma famille et à l’école, on parlait uniquement l’anglais. Seul dans les magasins, je pouvais être tenté de parler le français. Ça prend de la discipline. Je pense que si j’avais été en résidence, cela aurait été différent, j’aurais peut-être plus parlé français, mais en famille anglophone, pas de problème.

Qu’avez-vous apprécié dans l’école internationale ?

Je ne me suis jamais senti seul ni perdu grâce au staff et aux professeurs. J’ai fait plein d’activités avec l’école. J’ai visité Toronto, les chutes du Niagara, Québec, des musées à Montréal et le Biodôme de Montréal… et des sorties avec mes amis aussi. Les activités proposées changent mais les principales choses à voir reviennent chaque mois. On ne les fait qu’une fois.

Je me suis fait des amis venant du Mexique, du Brésil, de Colombie, du Japon ; Beaucoup d’étudiants de l’école viennent d’Amérique du Sud et d’Asie, très peu d’Europe. Je n’étais pas venu pour voir des Européens, donc ça m’allait. On apprend sur les cultures de partout, c’est très enrichissant.

Vous faites de l’athlétisme. Avez-vous pu vous entrainer à Montréal ?

Non, je me suis concentré sur la ville pour en profiter un maximum. Trois mois ça passe vite. Au début, je voulais trouver un club d’athlétisme mais finalement, je me suis inscrit dans une salle de sports.

Avez-vous aimé partager la vie de votre famille Canadienne ?

Oui, c’était très bien. J’ai eu beaucoup de chance de tomber sur cette dame. Quelques petites choses m’ont manquées d’ici…comme le fromage ! Mais la nourriture bien que différente, reste bonne !

Que n’avez-vous pas aimé de votre séjour ?

Pas grand-chose…l’éloignement avec ma famille c’est sans doute ce qui m’a pesé le plus.

Si ce séjour Montreéal1linguistique était à refaire, que feriez-vous de différent ?

Je suis arrivée au milieu d’une session. La plupart des étudiants se connaissaient déjà. Il serait préférable d’arriver au début d’une session pour que les groupes classe ne soient pas formés. Chaque classe change chaque mois.

Aussi, j’avais pris la demi-pension (petit déjeuner et dîner) et le premier mois, j’achetai mes repas du midi mais j’ai ensuite pris la pension complète et ma famille préparait des « pack lunch ». Ça m’a couté moins cher même si j’ai trouvé le coût de la vie à Montréal moins élevé qu’en France.

Selon vous, qu’est-ce qu’il ne faut pas rater à Montréal ?

Le Mont Royal !!! Ça c’est un spot incontournable. Faire un tour sur St Catherine pour ses magasins et aller découvrir les quartiers du Plateau.

Avez-vous un conseil pour de futurs étudiants ?

Ne pas hésiter à partir seul même si c’est un peu dur au début. C’est mieux que de partir à deux. On apprend plus rapidement et ça aide aussi à prendre confiance en soi.

Lorsque vous vous êtes senti seul, qu’avez-vous fait ?

J’ai été patient et je pouvais parler avec mes parents sur Skype. J’ai essayé de rapidement connaitre des gens à l’école et j’ai participé aux activités.

Maintenant avez-vous moins peur de repartir ?

Là-bas au Canada, c’est sûr ! Dans un autre pays, je ne sais pas !

Une dernière question Maxime, comment avez-vous trouvé nos services ?

Très à l’écoute, un bon suivi. Je ne me suis jamais senti seul, bien au contraire !!

Merci pour votre temps Maxime et à bientôt !

Share This