04 79 33 22 12

Quentin, 17 ans, en summer camp sportif en Angleterre

par | Août 20, 2014 | Témoignages Etudiants | 0 commentaires

Témoignage Quentin, séjour linguistique en immersion en Angleterre, activité escalade

Voici un petit message de mi-séjour reçu par les parents de Quentin en summer camp sportif en Angleterre

“J’espère que vous pourrez lire ce message, j’ai galéré pour trouver un ordi. Je n’ai que très peu de wifi et un réseau très très aléatoire, donc j’ai vu le message de pap’s, mais je n’ai pas pu y répondre…
Je vais bien, très bien, je me lève tôt, très tôt. Je vis des expériences difficiles, très difficiles, mais très bien pour le moral et pour le physique. J’ai beaucoup pensé à mon lit de France hier quand j’étais dans une tente en haut d’une montagne, trempé jusqu’aux os, après avoir marché toute la journée sous une tempête. Oh une tempête vous allez me dire, oui, facile dans la vallée, mais quand on arrive au sommet et que la pluie vous lacère littéralement le visage, que le vent est si fort qu’on ne peut plus bouger un muscle, non, ce n’est pas facile. A ce moment-là je me suis senti étrangement bien. On devrait faire plus de trucs comme ça car cela forge un caractère en plutonium.

Aujourd’hui a été plus calme qu’hier (où on devait revenir de notre montagne avec les canoës par pluie battante sur un lac en furie). On a juste dû remonter un torrent de montagne gelé en combinaison de plongée, k-way et boots Wellington, c’était très amusant, mais je crois que j’ai perdu toute ma chaleur pendant les 3 heures. En bref, je vais très bien, ne vous inquiétez pas. Et s’il vous semble que j’exagère légèrement les choses, pensez le contraire, vraiment.
Oh, concernant le groupe, on est une famille très soudée, nous sommes une trentaine dans le centre, répartit en 3 groupes. Le “très peu de français” s’est transformé en une dizaine de francophone, mais bon, dans mon groupe il n’y a que 4 francophones (entre nous, il est où le 80% de britanniques?), mais je sers de traducteur pour les 2 mecs et je ne parle qu’en anglais avec le reste, même avec les deux filles francophones, donc mon anglais va bien.
J’en ai marre de manger des haricots.

Demain c’est la même chose qu’aujourd’hui, mais avec un peu moins d’eau et plus de rocher, donc escalade aquatique et non, comme aujourd’hui, survie torrentiel. Vendredi et samedi, c’est le solo, seul dans la forêt, sans personne. Je n’ai plus qu’à vous souhaiter de bonnes vacances ! J’essayerai de vous appeler un jour.

Je dois aller manger, see you !”

Share This